"C'est quoi l'Hypnose"
Episode I, le Chèvre-Feuille

Version Podcast :

Version Texte :

        Quand on pose la question au dictionnaire voilà ce que cela nous dit : “Hypnose : État de conscience particulier, entre la veille et le sommeil, provoqué par la suggestion.”
Bien.. c’est tout de suite beaucoup plus clair ! N’est-ce pas ? 🙂

Alors oui.. je pourrais faire un rapide historique.., partir dans des explications.., établir un ensemble de définitions.., des postulats.., des concepts.., des grandes théories…
Mais bon..

Vous préférez pas que je vous raconte une histoire plutôt ?
C’est promis, à la fin de cette histoire, vous ne connaîtrez pas mieux les définitions de l’Hypnose qu’avant. Par contre, vous connaîtrez un histoire qui parle d’hypnose. Peut-être la trouverez-vous jolie, en tout cas, sachez qu’elle est largement inspirée de faits réels.

 

Je me souviens… cette dame au téléphone… on discute un peu, on sympathise… Elle m’explique sa situation: il y a 4 ans, à la suite d’une mauvaise grippe, elle a perdu une grande partie de ses sensations olfactives et ça l’a peine beaucoup… Elle a envie d’essayer l’hypnose. Je lui pose les questions d’usage, elle me répond qu’elle a bien exploré son problème sur le plan médicale et qu’il n’y a rien d’autre à essayer de ce côté. Elle me demande si j’ai déjà soigné ce genre de problèmes. Je lui réponds que non, que dans tous les cas je ne “soigne” pas et que je ne peux rien lui promettre si ce n’est d’essayer. Et puis la discussion se poursuit, je lui demande : “Pour vous, c’est quoi l’Hypnose ?”. Elle me réponds qu’elle a été voir Mesmer l’Hypnotiseur en spectacle, intérieurement je grimace car je ne suis pas un grand admirateur du personnage… mais voilà, il y a quelque chose dans la voix de cette gentille dame quand elle parle de sa rencontre avec l’hypnose de spectacle… Comme un ton fasciné, curieux, enchanteur…

D’habitude dans ce genre de situation, je précise que l’hypnose thérapeutique, c’est différent de l’hypnose de spectacle… Mais je décide à ce moment là de suivre une intuition et je ne dis rien. Au contraire, je suis curieux à mon tour, je lui demande ce qu’elle trouve de beau dans cette hypnose. J’en viens presque à changer d’avis sur l’hypnose de spectacle tant elle est convaincante.

Bref, nous prenons rendez-vous pour dans deux semaines et.. juste avant de raccrocher, je lui demande: “Qu’est-ce que vous aimeriez redécouvrir comme odeurs à la fin de la séance ?”. Elle me parle de différentes plantes qui poussent dans son jardins, dont une qui a marqué ma mémoire et mon odorat: le “Chèvre-feuille”. Je lui demande alors d’en cueillir quelques brins pour le jour de sa séance et de les amener avec elle.

Le jour de la séance arrive, j’avais un peu oublié cette histoire quand je vois débarquer dans mon cabinet une dame avec un grand sourire et quelques herbes soigneusement enroulées dans du papier journal. Nous nous installons, nous discutons un peu, histoire de faire connaissance et puis je luis fais mesurer sur une échelle de 0 à 17 l’intensité de l’odeur du chèvre-feuille: “ 4 ! “ Me répond-elle.

Vient le moment du travail en hypnose… Je me souviens de nos discussions à propos de l’hypnose de spectacle, je décide alors de faire quelque chose de plutôt inhabituelle pour moi, je prends une attitude plus directive, je lui demande de fixer du regard mon doigt que je tiens à 50 cm de son visage et je prends une voix légèrement plus grave que d’habitude. La mise en scène est réussi et l’attention de la dame est complétement absorber par les mouvements de ma mains. Je prononces quelques incantations d’usage dans le milieu de l’hypnose de spectacle, 3.. 2.. 1.. Piouf !.. Non sans une pointe d’émerveillement, je vois alors cette gentille dame fermer les yeux et s’affaisser tout doucement sur sa chaise… Me rappelant si j’en eu eu besoin que chaque personne à sa manière et son rythme pour entrer en état d’hypnose. Nous approfondissons son état par d’autres techniques… Nous travaillons avec l’inconscient et puis à la fin du travail en hypnose nous vérifions ensemble ses sensations olfactives avec le “chèvre-feuille”: “13 !”. A ce moment là, son visage s’illumine, elle redécouvre, elle semble s’émerveiller. La séance ce termine, la dame quitte le cabinet, un large sourire sur le visage.

Une semaine plus tard, elle m’appelle pour me confirmer que son odorat revient petit à petit, elle est ravie.

 

“Qu’est-ce que l’Hypnose donc ?”
Et bien cher.e lecteur.rice, en voilà au moins une réponse parmi des milliers d’autres.

A bientôt pour d’autres histoires,

photo_chevre_feuillle